Dome of Hope
Bienvenue dans le monde du Dôme. Le forum du Dôme t'ouvre les portes d'un univers RPG unique en son genre:
"Dans un futur proche, les humains et la race des nekos ont du apprendre à cohabiter sous le dôme. En sortir, c'est la mort assurée. Y rester, c'est vivre enfermé dans une cage. Quel sera votre choix?"




Entrez sous le dôme ... .


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Funérailles

Aller en bas 
AuteurMessage
Ankh Syléis
Garde du corps
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Funérailles   Mer 9 Déc - 17:58

Ankh Syléis était droit comme un piquet. Cependant, son attitude démontrait une lassitude et un poids sur son âme. Sa douce queue de chat se balançait de temps a autres, de manière aléatoire...

La cérémonie de l'Adieu avait été sobre mais belle. Les discours des collaborateurs les plus proches de son père avaient été justes même beau. Celui de Léanne...

Le Néko ferma les yeux et soupira pour chasser ce souvenir... Les oreilles en arrière, il rouvrit ses paupières sur des yeux d'or en fente. Il ne devait pas pleurer... Son rôle l'interdisait.

Ankh secoua la tête et se composa un visage plus amène. Il se devait d'accueillir les invités a cette dernière réunion pour la mémoire de La Petite et de son père.

Pour s'occuper l'esprit, il entreprit de détailler la salle. La pièce était très grande et pouvait contenir de nombreuses personnes. Salle de convention, le buffet dégageait une odeur de viande froide et autres salades ainsi que des sandwiches. Il y avait aussi du café et du vin pétillant... La société avait payé ces mets de haute qualité. Des personnes de la haute sphère domienne pouvaient passer... il fallait montrer que Syléis Corp n'était pas morte avec son fondateur.

Un coin salon était disposé avec des fauteuils en cuir noir. le tout était posé sur un tapis beige. Le Néko se demandait pourquoi on s'obstinait a mettre des tapis sur la moquette...

Il soupira. Sa queue se balança de nouveau. Lui même était bien habillé en costume noir. Sa chemise et sa cravate étaient noires aussi. Il fallait attendre.

Ses oreilles tressaillirent quand il reconnu les pas de Léanne accompagnée de Josh, un collaborateur.


- Ankh! tu es arrivé! fit l'humaine d'une voix tremblante j'ai eu peur...
- Oui Léanne. Cela fait un moment. un signe de tête a Josh Monsieur Eltor, merci d'avoir accompagné Mère.
- C'est tout naturel Ankh.

L'homme lacha la main de la veuve et pris ses distances. Il se dirigea vers l'un de ces fauteuils, une coupe a la main. Léanne, elle, se rapprocha du Néko dont la seule présence rassurait. Ils attendaient ensemble la suite des invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naktel Aquilegia
Fleuriste
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Mer 9 Déc - 22:38

Mal à l'aide.

Naktel avait revêtu son costume noir, et avait été obligé de discipliner ses cheveux. Il devait être impeccable, et il n'aimait pas cela.

Tout autour de lui, il y avait des fleurs et des couronnes qu'il connaissait bien puisque presque toute venait de sa propre boutique. Mais ca le chagrinait de voir ces alignement de roses noires sans racines, sans lumière, se mourant dans une eau clair. Bien sur, c'était lui même qui, avec un pincement au coeur, avait tranché dans la tige de ces innocentes, mais c'était par obligation, et il se chagrinait de voir ces cadavres exposé aux yeux de tous pour honorer un autre cadavre.

Il suivait Epitek, qui était sortit de sa tanière pour l'occasion. Malgré sa petitesse, son dos vouté, sa canne et son cuir chevelu grisonnant, il portait bien mieux le costume que son Néko. Ils se présentèrent à la veuve.


-Madame, Epitek Aquilegia je ne sais si vous vous souvenez de moi, notre rencontre remonte a plusieurs décennies, du temps où mon épouse .... Enfin votre mari fut un ami. Nos recherches sur les plantes nous ont fait nous côtoyer. Nous avons échangé beaucoup de message sur les avancer en Botanique. C'était un brave homme, intelligent, compréhensif, doué dans les affaires et le meilleur patron dont on puisse rêver.

Il fit signe a Naktel de s'avancer. C'était le moment pour lequel il avait du venir, afin de porter et de remettre la plante à la veuve. Il fit deux pas et présenta le dôme électronique de conservation florale. C'était une invention que Nak appréciait. Tous ce qui était technologie pour optimiser les conditions de vie des plantes était une grande aide dans la vie du fleuriste. Ce petit gadget controlait l'hydratation, l'humidité de l'ait, la température, la nutrition du sol, et l'apport en lumière. Tout pour qu'elle survive.

-Voici une fleur pour adoucir votre peine, je l'ai rappelé de l'oubli pour cette occasion. Elle est sous cloche car terriblement éphémère, et réclame une température et un ensoleillement précis.

Comme le Néko restait figé, Epitek donna une légère tape du bout de sa canne sur les jambe de son Néko, et Naktel s'avança, et donna la fleur a la veuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh Syléis
Garde du corps
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Jeu 10 Déc - 16:57

Léanne était accrochée au bras d'Ankh. Elle ne tremblait pas mais le neko sentait sa peur... comme toujours quand elle était a l'extérieur. Mais bientôt, le coté "invités et soirée" la détendra... Ou alors elle se rappellera de l'absence de Père et de La Petite... Et a ce moment la, les larmes

Un homme, assez âgé arriva avec son néko. Le premier avait l'habitude de porter des costumes. Cela se voyait. Le tissus était fait sur mesure. Le second... lui arracha une moue désapprobatrice. Ce néko était... tout ce que lui même ne voulait pas représenter...


Citation :
-Madame, Epitek Aquilegia je ne sais si vous vous souvenez de moi, notre rencontre remonte a plusieurs décennies, du temps où mon épouse .... Enfin votre mari fut un ami. Nos recherches sur les plantes nous ont fait nous côtoyer. Nous avons échangé beaucoup de message sur les avancer en Botanique. C'était un brave homme, intelligent, compréhensif, doué dans les affaires et le meilleur patron dont on puisse rêver.

- Merci M Aquilegia. Merci beaucoup. je me souviens de ces messages au début de l'entreprise. Je ne savais pas que vous étiez encore parmi les employés!

Citation :
-Madame, Epitek Aquilegia je ne sais si vous vous souvenez de moi, notre rencontre remonte a plusieurs décennies, du temps où mon épouse .... Enfin votre mari fut un ami. Nos recherches sur les plantes nous ont fait nous côtoyer. Nous avons échangé beaucoup de message sur les avancer en Botanique. C'était un brave homme, intelligent, compréhensif, doué dans les affaires et le meilleur patron dont on puisse rêver.

Le néko, avança après s'être fait quelque peu poussé par son père. Puis il tendit la fleur a Léanne. Ankh s'approcha pour vérifier qu'il n'y avait rien d'autre que cette petite fleur noire dans son univers sphérique. Il fit un discret signe de tête. Léanne prit le bocal entre ses mains et regarda plus précisément la fleur

- Oh! Magnifique! Ne serait-ce pas une... Isturiale? Mais c'est magnifique! Nous pensions qu'elle avait disparu! C'est un cadeau inestimable qui me touche beaucoup!

La joie de Léanne irradiait le petit groupe. Elle remercia longtemps Epitek comme le néko avant de les inviter a profiter de la soirée. D'autres invités attendaient derrière de voir la veuve du défunt chef d'entreprise. Serrer la main de la présidente était pour eux un but essentiel.

[hrp]Si d'autres veulent venir.... sinon, je bouge de l'entrée et il faudra me chercher dans la foule.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naktel Aquilegia
Fleuriste
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Jeu 10 Déc - 17:44

Une Isturiale ! En effet Naktel l'avait aperçu quand la veuve avait ouvert son cadeau. Qu'elle était belle. Le néko avait lu des dizaine de livres sur les plante, et cette merveille était très intéressante. Cette femme semblait apprécier a sa juste valeur ce cadeau.

Quand ils s'éloignèrent Naktel fit une remarque a Epitek.


-Tu crois qu'elle va en prendre soin ? Je devrais peut être lui dire de ne pas couper la tige, et de ...
-Laisse ! Va t'amuser.
-C'est vrai ? Je peux repartir ?

Epitek souffla. Décidément, le Néko n'apprendrai jamais. Epitek attrappa l'une de ses oreille et chuchota a l'interieur


-Non ! Reste içi. Cet homme t'embauchait également, alors c'est une bonne occasion de te faire des relations. Pour le travail, ou le loisir. Parle avec des gens, participe aux discutions, fait toi des amis. A partir d'aujourd'hui tu doit de socialiser. Tu ne sortira pas d'ici tant que tu n'aura pas commencer une relation d'amitié avec quelque chose d'autre qu'un chat.

Puis il le relâcha.

-Et tache de ne pas me faire honte.

Et Naktel s'éloigna. D'instinct il se mit hors de vue de son père, et commença a réfléchir a l'ordre qu'il avait reçu d'Epitek. Pourquoi devrait il se faire des ami, il n'en avait pas lui, et ne s'en ^portait pas trop mal. Et puis le néko aimait sa vie comme elle était. Il balaya la foule du regard, et ne sachant que faire, il s'approcha du buffet. A défaut de se faire des amis, il pourrait manger quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh Syléis
Garde du corps
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Ven 11 Déc - 14:03

Les invités se suivaient avec un mot ou un présent pour Léanne. Elle était forte finalement et représentait parfaitement la société. Ankh restait derrière, saluant ceux qui le saluaient, restant de marbre face a ceux qui l'ignoraient. Tous savaient qu'il était le garde du corps de la nouvelle présidente. Même les quelques personnes de l'entourage du conseil d'administration qui ne considéraient pas les nékos comme des êtres doués d'une certaine intelligence respectaient celui qui protégeait cette femme dans le malheur.

- Merci d'être venu, Charles, Fit Léanne cela me fait plaisir!
- Mais c'est normal, répondit un homme aux cheveux blancs et a l'age avancé. Et cette cérémonie était vraiment très réussi. C'est dommage qu'on ne se revoie que lors de moments terribles.
- Oui... Nous devrions nous voir plus souvant dans d'autres circonstances.
- Oui. Je vous laisse pour le moment, j'ai vu que Dominia était la. Je vais aller la saluée. Si tu as besoin de quoique ce soit...
- Merci.

L'homme s'éloigna et personne ne semblait franchir la porte pour le moment. Ankh proposa son bras puis le couple de survivants déambulèrent jusqu'au buffet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linlin Dolce
Femme de ménage
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Ven 11 Déc - 14:07

Des gens, des tas de gens vêtus de noir rassemblés dans cette pièce pour le décès de l'un d'eux.

Celui qui n'était plus, Linlin ne l'avait vu qu'une fois, le jour de son embauche. Il lui avait serré la main -un peu trop fort d'ailleurs mais elle ne s'était pas plainte- et lui avait souhaité la bienvenue parmi eux. C'était tout. Il l'avait regardée aussi, franchement, et gênée, la petite neko avait baissé les yeux.

Là était son seul souvenir du patron de Syleis corp.

Mais il n'était plus et il fallait rendre hommage aux morts. Toujours. La cérémonie d'Adieu aurait dû suffire, mais Nathaniela avait insisté pour que Linlin soit aussi présente au buffet qui le suivait.

"Quand on a de l'éducation, on se présente à toutes les réceptions auxquelles l'on est invité, même si l'on n'y fait qu'une brève apparition."

Pour l'occasion, la neko était vêtue de noir et elle n'aimait pas ça. Elle se trouvait aussi terne et sombre que le reste de l'assemblée. Mais au moins elle passait inaperçue, c'était l'important.

Les bras croisés dans son dos, appuyé contre un mur, Linlin se faisait toute petite, décomptant dans sa tête le temps qui s'écoulait. Dans combien de temps pourrait elle s'écclipser sans que cela paraisse impoli ? Une heure au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh Syléis
Garde du corps
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Jeu 17 Déc - 19:53

Léanne se détendait. Peu a peu, elle partait dans des discussions plus ou moins intéressantes. Ankh ne parlait que quelques fois. Il ne s'imposait pas. Il avait sa propre opinion sur les choses et n'était pas ici pour les développer avec des personnes qui ne le prenaient de toute manière, a quelques exceptions près, que pour un garde du corps.

Le néko observait l'assemblée. c'était presque comme une soirée mondaine. Il reconnaissait beaucoup de personnes quand il tomba sur une jeune néko qu'il ne connaissait pas. Il leva un sourcil interrogateur. A priori, elle n'attendait rien ni personne... ou plutôt, elle paraissait s'ennuyer a en mourir mais, comme lui, elle devait rester pour les apparences.

Ankh tapota discrètement le bras de Léanne et se pencha vers son oreille


- Mère, je vais vous débarrasser de cette fleur qui vous encombre.
- Ah! heu... merci Ankh. comprenant le message sous-jacentTu peux aussi faire ce que tu souhaites.
- Merci mère. Messieurs dames...

Il inclina sa tête, pris délicatement la plante et s'éloigna du petit groupe en entendant un discret "qu'il est bien élevé!" qui le fit sourire. Le garde du corps alla poser la plante rare près des bouquets et autres mots qu'ils rapporteraient chez eux. Cela étant fait, il s'approcha a pas de félin vers la néko qui regardait dans l'autre direction

- Bonsoir mademoiselle. Vous n'avez pas l'air d'apprécier cette soirée.

Il avait dit cela sans une once de méchanceté mais on ne savait pourtant pas s'il fallait prendre cette parole comme un reproche ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linlin Dolce
Femme de ménage
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Jeu 17 Déc - 20:22

- Oh! Monsieur Syleis !

Linlin se redressa d'un bond et pencha le buste en avant pour une révérence. Zut, il avait remarqué qu'elle s'ennuyait. C'était une erreur, un manquement à la courtoisie. Si lui l'avait vu, il était probable qu'il ne fut pas le seul.
Si cela venait aux oreilles de Nathaniela...


- Toutes mes condoléances pour votre père.

Devait elle discourir sur les qualités peut-être irréelles de cet homme qu'elle ne connaissait pas ? Non. Elle risquait de s'emmêler les pinceaux et de faire mauvais genre.

Linlin se redressa, jeta un coup d'oeil à Ankh. Il était droit et fier mais ne semblait pas particulièrement aimable. En même temps il avait un visage de circonstance. Qu'il était grand !
Réalisant qu'elle le dévisageait, Linlin devint rouge pivoine et s'inclina de nouveau.


- Je me présente : Linlin Dolce, fille de la Grande Nathaniela Dolce. Mère ne peut plus se déplacer et elle m'a envoyée vous porter ses meilleures pensées et ses plus belles fleurs pour votre mère. Non, votre père qui était un grand homme. Qui a réussi. Du moins c'est ce qui se dit. Les fleurs sont pour votre père, mais ses vœux sont...

*Au secours! J'aurais dû mieux répéter...*

La neko prit une inspiration et se redressa. les yeux fermés pour ne pas être troublée par le visage de son interlocuteur, elle réussit à dire les bons mots, calmement.


- La Dame Nathaniela a très bien connu votre père à une époque et elle se rappelel de lui. Elle regrette sa disparition Monsieur et s'en trouve fort affectée. Mais elle souhaite beaucoup de courage à la veuve de Monsieur votre père. Les fleurs sont pour elle, pour qu'elle puise dans ses plus beaux souvenirs, la force de continuer sans lui.

Ses paupières se soulevèrent et ses pommettes rougirent de nouveau dès qu'elle eut conscience qu'elle n'était pas seule.

*évidemment que je ne suis pas seule je parle à quelqu'un. Si je parlais toute seule les gens me prendraient pour une folle.*

Elle avait oublié quelque chose. Mais quoi ? Elle avait présenté ses vœux en bonne forme, elle avait offert les... les fleurs! Elle avait oublié les fleurs !
Sans se relever :


- Je suis désolée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh Syléis
Garde du corps
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Ven 18 Déc - 13:53

Qu'elle était étrange... Elle ne se sentait clairement pas a sa place... un petite récitation... Elle avait l'air d'une petite poupée. Anhk sourit tendrement.

- Merci de votre présence Mlle Linlin. Père adorait la musique de votre mère. Et pour les fleurs Se retournant vers la table des "offrandes" et bien comme vous voyez, nous en avons pour un moment. Ce n'est pas grave si vous les apportez plus tard.

Il revint vers la jeune femme

- Comment avez vous connu Père?

Une nostalgie et une mélancolie apparurent dans les yeux dorés du néko. Il cherchait les souvenir des autres... il voulait être sur que son père ne serait pas effacé du jour au lendemain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linlin Dolce
Femme de ménage
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Ven 18 Déc - 14:31

Linlin releva la tête, anxieuse et observa l'expression d'Ankh. Il semblait sincère quand il disait que les fleurs pouvaient attendre. Et puis il eut l'air triste en songeant à son père, mais la Neko avait bien trop peu à lui apporter.

- "Bienvenue à Syleis Corp". Les seuls mots que j'aie jamais entendus de votre père c'était cette phrase, lors de mon premier jour. Je travaille pour lui, Monsieur. Enfin pour son entreprise. Ou plutôt je travaillais. En fait je travaille encore bien sûr. Sauf que ce n'est plus son entreprise. C'est la vôtre et celle de votre mère, maintenant. Donc... je travaille pour vous.

La neko s'inclina de nouveau.

- Linlin Dolce, Monsieur. Je suis celle qui nettoie les locaux de Syleis Corp chaque nuit. Je ferai de mon mieux pour vous satisfaire.

Elle releva la tête et hésita avant de laisser tomber :

- S'il n'y a pas de changement bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naktel Aquilegia
Fleuriste
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Lun 21 Déc - 13:54

Le champagne c'était bon ! Et cela aidait le Neko à ce détendre.

Cette pièce était trop pleine de stress, et le vieil Epitek c'était posté non loin de la sortie. Il semblait a Naktel que c'était intentionnellement. Du coup ce dernier était aller naturellement s'occuper des bouquets. Il ajouta un peu de sucre dans l'eau et revu l'agencement des couleurs. Une fois satisfait, il décida de revenir au buffet. Les petits four a grignoter lui manquait. Sur le chemin il fut arrêter par un homme. Il portait bien son costume qui avait une façon élégante de s'assortir avec l'orgueil qu'il arborait.

-Excusez moi garcon.

Il lui tendit sa coupe de champagne vide

-Apportez m'en un autre.

Il y avait des serveurs pour ce travail, mais comme, de toute facon, le Néko se diriger vers le buffet, autant rendre service. Mais une voix feminine cette fois l'interrompit.

-Attendez, prenez le mien également.

D'autre les imitèrent, si bien, qu'arrivé a destination, il tenait cinq verre assez maladroitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danilo Di Santis

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Jeu 24 Déc - 13:37

Danilo entra dans la pièce de réception avec un visage neutre, sans expression. Cela convenait parfaitement à la situation présente, mais tous ceux qui connaissaient, ne serait-ce de vue, le Chef des Miliciens, frissonnèrent ou se détournèrent. Jamais expression n’avait été aussi constante. Jamais Danilo Di Santis ne semblait exprimer de sentiments. On aurait pu s’attendre à l’illusion de la peine. Mais non, Danilo portait son calme habituel comme un étendard. Pire, ce charmant petit sourire, gracieux et bienveillant plaqué continuellement sur ses lèvres, paraissait totalement ironique dans le contexte.

Le jeune homme traversa la foule comme s’il était seul, comme s’il ne se rendait pas compte de l’effet qu’il produisait autour de lui. Ou alors, il le savait très bien, et n’en tenait pas compte. Ou alors, il s’en pourléchait les babines, ayant obtenu l’effet escompté. Quoi qu’il en soit, il glissa sans problème jusqu’à la veuve, devant laquelle il s’inclina. Son uniforme de milicien détonnait dans cette vague de triste gris et noir. Pourtant, il semblait attitrer l’obscurité et le froid, bien plus que les sempiternels costumes.
– « Dame Syléis. En tant que Chef de la Milice, je vous présente toutes mes condoléances pour ce drame qui vous affecte. Je vous assure que nous faisons le nécessaire pour lever toute interrogation sur les circonstances de ce regrettable événement. Et je tiens à vous adresser personnellement mon soutien. Je ne sais que trop bien la souffrance qu’est le départ soudain d’un prochain. »

La mort du père adoptif de Danilo Di Santis. Pendant des années, le fils avait lutté pour faire justice à l’homme qui « s’était suicidé ». Puis, il était devenu chef de la Milice et plus jamais n’avait-il parlé de cette histoire.

_________________
__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh Syléis
Garde du corps
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Mar 29 Déc - 0:58

Alors qu'il s'apprêtait a répondre a la frêle Linlin, Ankh se figea. L'homme qui venait d'entrer avait comme alourdie l'air déjà épais de la circonstance. Il se dirigeait sans un regard alentour vers sa mère... Le neko fronça les sourcils

- Linlin, je vous prie de m'excuser mais nous pourrons reprendre cette conversation un peu plus tard si vous le souhaitez. Je dois rejoindre Mère.

Alors que le Chef de la Milice se présentait devant Léanne, cette dernière se tétanisa, cherchant Ankh des yeux, elle bégaya

- Heu.. ou.. oui oui.... Merci d'.... d'être -Ankh se glissa a son coté, la soutenant de son bras Merci d'être venu. Nous sommes, Ankh et moi, certains que la Milice fera le maximum pour découvrir qui a... ce qui est arrivé à...

Elle réprima avec difficulté un sanglot. Ankh reprit d'une voix sure

- Veuillez excuser Mère... tout cela est effectivement une épreuve plus que difficile pour nous. Je pense parler au nom de la famille Syléis si je vous dis que nous comptons effectivement a ce que la lumière soit fait sur cette sombre affaire qui nous touche de si près.

Léanne s'accrocha d'avantage au bras du néko. De l'autre main, elle s'essuya les larmes. D'une voix cassée, elle reprit
- Avez vous eu.... d'autres informations? Il ne faut pas hésiter a nous rendre visite si vous aviez des informations... Je vous en serais si reconnaissante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danilo Di Santis

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: Funérailles   Dim 3 Jan - 0:45

Danilo s’inclina légèrement vers Léanne. Il dédia un rapide coup d’œil à Ankh. Ni malveillant, ni bienfaisant, ni même ignorant. Il acceptait sa présence, ni plus ni moins. Le chef de la milice se gratta la gorge et se pencha encore plus près de la veuve, pour murmurer des mots qui n’étaient destinés qu’à ses oreilles :
– « Je reviendrai vers vous plus tard. Pour le moment, il faut dire au revoir à ceux qui nous sont chers. Je ne voudrais pas vous importuner pendant un tel moment. Cependant, je peux vous affirmer que nous avons déjà une bonne piste. »

Avec un dernier salut, il se détacha du couple endeuillé et laissa la place à d’autres personnes venues présenter leurs hommages à la famille du défunt. Lui se contenta de gagner le buffet et de munir d’une coupe d’un liquide ambré, dans lequel il ne fit que tremper ses lèvres. L’air figé en ce masque impénétrable, Danilo examina la foule et ceux qui se tenaient à sa plus proche proximité. Ce fut ainsi qu’il remarqua Linlin et Naktel. S’il salua la première d’une sorte de révérence du torse, il se contenta d’un regard appuyé vers le Neko qui s’était ainsi fait manipulé et n’avait pas pu ou su dissiper le malentendu sur sa véritable condition.

Ce n’était qu’une question de maintien. Jamais personne ne prendrait Danilo pour autre chose qu’un citoyen respectable, si ce n’était un membre de l’Elite, si celui-ci devait un jour se défaire de son uniforme de milicien qui semblait lui être collé au dos. Alors que Naktel faisait office de serveur suppléent aux personnes pourtant engagées dans ce but, Linlin quant à elle, se fondait dans le décor, tellement il émanait d’elle l’aura de vouloir passer invisible. A croire qu’elle pensait d’elle-même ne pas valoir mieux. Pourtant, si sa mémoire était bonne – et elle l’était, car il n’était pas fils d’Elite pour rien, donc ayant bénéficié des meilleurs éducateurs et donc doté des capacités à classer et ordonner les informations pour les faire ressurgir au moment opportun – cette neko n’était pas n’importe qui. Héritière d’une figure artistique connue sous le Dôme, elle bénéficiait automatiquement d’un laissez-passer pour la haute société. De plus, la cantatrice était loin d’être pauvre et sa fille adoptive avait eu plus de chance de devenir une petite fille capricieuse et orgueilleuse que l’insipide créature qu’il voyait maintenant.

Bien qu’il eût remarqué les problèmes techniques de Naktel, Danilo ne fit pas un geste pour l’aider. A la rigueur, il se contenta de se déplacer d’un pas sur le côté pour lui donner la place d’accéder à la place. Ce qui le rapprocha de Linlin, et ce faisant, il ne pouvait pas faire autrement que la saluer de manière plus poussée. L’ignorer aurait été un affront et un manque flagrant de manières. Or Danilo se flattait d’être un homme de la société, un gentleman.
– « Miss Dolce. Je ne vois pas votre mere, j’en conclus qu’elle n’est pas encore rétablie. Vous lui transmettrez mes vœux de plus prompts rétablissements…»

Il espérait que la conversation s’en arrêterait là. Que dire de plus à cette parfaite inconnue, si ce n’était qu’il se doutait que la prochaine fois qu’ils se reveraient, cela serait aussi pour des funérailles, celle de sa mère cette fois. Ce qui n’était pas chose à dire, donc il se tut. Et attendit que quelque chose se passe. Cependant, il était prêt à attendre en silence que le temps réglementaire de sa présence ici fût écoulé, et qu’il pût partir sans brusquer personne ou les conventions sociales. Dans un tel événement, une visite d’au moins trente minutes était de mise. Déjà quatre de passer…

Et Danilo attendit donc.

_________________
__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Funérailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Funérailles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» [RP] Funérailles du sergent Krisk (22 mars 1457)
» 01.01/24.C.Les funérailles d'Alicia Arkin
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» HAITI YON PARADI OU YON LANFE AVEC R G P POU LUCIFER ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dome of Hope :: La ville :: Les Restaurants-
Sauter vers: